Zoom sur les différents types de voix

Mariah Carey et Whitney Houston

Soprano ? Alto ? Baryton ? Difficile de s’y retrouver dans toute cette terminologie musicale ! Que vous souhaitiez faire partie d’une chorale, chanter dans une comédie musicale ou vous lancer dans la musique, il est impératif de déterminer votre tessiture.

Nous naissons tous égaux et pourtant nous sommes tous différents. La voix humaine n’échappe pas à cette règle : chaque voix est unique. De Barry White à la Castafiore, vous retrouvez toutes les nuances allant du grave à l’aigu. De Garou à Mariah Carey, vous avez toutes les nuances du rauque à la pureté. Et ainsi de suite.

Faire une classification des voix est donc un exercice périlleux, c’est pourquoi cet article est à lire avec attention. On a vite fait d’abîmer une voix en la travaillant sur une plage de notes inadaptée. Maxicasting vous donne les principaux repères pour vous aider à vous situer vous-même dans les différents registres vocaux. Même si rien ne remplacera le diagnostic d’un bon professeur…

Classification des voix chez la femme

Il existe 4 grandes familles, chez les enfants, le classement est similaire.

  • La voix de soprano est un type de voix très répandu, c’est la plus aiguë des voix de femmes et d’enfants, donc, la plus aiguë toutes familles confondues. C’était, par exemple, la tessiture de la célèbre cantatrice Maria Callas.
  • La voix de mezzo-soprano est la voix moyennement aiguë des femmes et des enfants.
  • La voix d’alto est la voix grave des femmes et des enfants.
  • La voix de contralto est la voix la plus grave des femmes et des enfants. Ce type de voix est assez rare chez les femmes et encore plus chez les enfants.

Classification des voix chez l’homme

Il existe également 4 grandes familles.

  • La voix de contre-ténor (ou « contralto masculin ») est une voix masculine utilisant la technique de la voix de fausset. L’étendue de ce type de voix correspond plus ou moins à celle du contralto féminin, mais le timbre en est différent.
  • La voix de ténor, comme celle de Luciano Pavarotti ou Roberto Alagna, est la voix la plus aiguë des hommes chantant en voix de poitrine.
  • La voix de baryton est la voix masculine moyennement grave. Il s’agit donc d’un type de voix très répandu.
  • La voix de basse est la voix masculine la plus grave, donc la plus grave toutes familles confondues.

Ces différentes voix sont également subdivisées en sous-catégories construites selon le timbre et l’agilité :

  • Les voix légères : les plus claires et les plus aptes à la vélocité (c’est à dire l’aptitude à enchaîner les sons de façon déliée). Ces voix disposent de quelques notes supplémentaires dans l’aigu.
  • Les voix lyriques : la catégorie intermédiaire.
  • Les voix dramatiques : les plus sombres et les plus corsées, mais les moins agiles. Ces voix bénéficient souvent d’une extension de leur registre vers le grave.

Cette classification permet de définir la voix de quelqu’un, afin de lui proposer les mélodies les plus adaptées. Il est donc capital de ne pas faire de diagnostic erroné sur sa propre voix ou sur celle de quelqu’un d’autre, car si vous vous acharnez à chanter des chansons qui ne vous conviennent pas, vous vous fatiguerez vite et surtout vous risquez d’abîmer vos cordes vocales. Lorsqu’un professeur vous parle de votre tessiture, il désigne les notes sur lesquelles vous chantez complètement à votre aise (une dizaine de notes tout au plus) et où vous pouvez donner votre maximum, surtout au niveau de la diction. Le timbre, en revanche, c’est la « couleur » de votre voix, sa personnalité propre, ce qui fait qu’elle ne ressemble à aucune autre et qu’on s’en souvient souvent pendant des années.

Alors avez-vous trouvé votre voix ?